Surya and the Moon


Le bonheur, c’est lorsque ce que tu penses, ce que tu dis et ce que tu fais sont en harmonie. Gandhi

Le yoga et moi

Le yoga et moi

 

Retour vers le passé 

 

Je pense que j’ai dû réfléchir pendant des heures, des jours, des semaines même, à quel serait le premier article de ce blog. Ce blog voit le jour aujourd’hui mais cela va faire bientôt un an que je travaille dessus, avec mon super webmaster. (Coucou Hugo)

Cela fait des mois que j’ai envie de me lancer. J’avais trouvé le nom du blog, on avait travaillé, longuement, sur le logo. Je devais parler du yoga, proposer mes ateliers et puis il y a eu cet enchaînement de «choses» qui a fait que voilà, 6 mois plus tard, je me sens maintenant capable de tout recommencer différemment.

J’ai une petite liste d’au moins 6 différents sujets que je voudrais aborder ici, mais si initialement ce blog devait être consacré au yoga, alors autant vous esquisser ce qui s’est passé pour moi il y a peu de temps.

Bac littéraire en 2010, deux années à me chercher entre une prépa littéraire et la fac de droit, je termine ma licence littéraire en 2015. J’ai découvert le yoga en octobre de la même année et pendant 2 ans, tout mon quotidien, mes pensées, mes actions, mes choix ont été orientés uniquement vers le yoga. 2 ans de découvertes incroyables, cette philosophie de vie qu’est le yoga a complètement et immédiatement résonné en moi.

 

Qu’est ce que le yoga ?

 

C’est vers le Vème avant J.C que le yoga a été codifié en Inde. Le yoga va bien au delà du simple étirement de nos muscles, par des exercices de respiration ou de concentration, il nous aide à maîtriser l’agitation naturelle de nos pensées. Le yoga, ce petit manuel de vie qui nous donne des outils pour essayer de nous libérer de nos maux, de nos peurs, de tout ce qui entrave notre évolution humaine et spirituelle. Attention, je n’entends pas par spirituel un côté religieux mais simplement la conscience qu’il y a quelque chose sur terre et en nous qui nous anime. Je ne pense pas que nous soyons simplement des êtres de chair et d’os venus sur terre par hasard, pour naître, vivre et mourir. Je crois en quelque chose de plus grand qui relierait tous les êtres vivants, humains, animaux, végétaux. Il me semble qu’on parle d’âme dans la religion. Peut être quelque chose comme ça ? Une conscience, une petite lumière en nous et autour de nous pour nous guider. L’Amour avec un grand A. A vrai dire je ne sais pas trop. Je suis tout sauf quelqu’un de rationnel, alors si on me parle d’un petit monde magique avec des fées ou qu’on me propose d’aller à Poudlard, ça va résonner en moi !

Me reconnecter avec moi-même. J’ai eu cette sensation grâce au yoga. J’ai toujours été de nature très angoissée, et surtout hypersensible, merci papa, merci maman 🙂 Et le yoga a été cette ouverture pour moi, cette compréhension qu’il était possible de calmer mes émotions, de mieux les comprendre, de mieux les apprivoiser. Apprendre à gérer ce flux constant d’émotions qui nous traverse et pour lequel nous pensons ne pas avoir de contrôle. Comprendre comment je fonctionne, et dans une situation qui pourrait être délicate, réussir à prendre le recul nécessaire pour observer ce qu’il se passe. Devenir l’observatrice de mes émotions, de mes pensées sans porter de jugement et surtout en essayant de ne pas se laisser submerger par tout ce qui se présente à nous. Ces deux années m’ont bouleversée et profondément aidée à grandir, à mieux me connaître.

J’aime beaucoup cette image que mon prof  de yoga nous donnait lors des premiers ateliers que j’ai suivi ; si nous passons une grande partie de notre vie à prendre soin de notre corps, à le mettre en valeur, par ces douches quotidiennes, le maquillage, les différents soins, l’exercice physique et qu’il était devenu comme normal, acquis et presque obligatoire de prendre un minimum soin de soi, pourquoi ne devrions nous pas alors soigner et nous occuper de notre monde intérieur ? Apprendre à nettoyer notre mental et à apprivoiser nos pensées. Et si la colère, la tristesse, la jalousie, l’envie ne seraient pas, elles aussi, des poussières intérieures qu’il faudrait nettoyer ou apprendre à temporiser ?

Le yoga nous aide à nous reconnecter au moment présent. Vivre pleinement chaque petite chose que nous faisons sans ressasser en permanence ce qui était ou en se projetant trop dans le futur.

 

Yoga et Intégrité

 

J’ai été très investie pendant plus de deux ans auprès de mon professeur, parfaite petite élève qui était là à chaque atelier de méditation, chaque stage, formation, j’adorais apprendre et l’enseignement était passionnant. Investie aussi totalement dans une association dans le but d’aider les autres avec les outils du yoga, mes journées étaient entièrement consacrées à tout ça. Et comme je fais rarement les choses à moitié au niveau de mes sentiments, j’ai rencontré des personnes qui sont devenues des ami(e)s et ces rencontres ont été comme une évidence pour moi tant nous partagions de choses.

Mais des fois nous sommes tellement absorbés dans ce que nous vivons, qu’on en oublie de prendre un peu de recul. Pourtant bien consciente de la violence du monde dans lequel nous vivons, je n’ai vu que le côté lumineux et positif des choses, des gens qui m’entouraient. Et comme je ne pense pas que dans la vie ce soit noir ou blanc, j’ai occulté tout cet éventail de gris qui constitue chaque être humain.

Quand le yoga prône des valeurs de vérité, d’honnêteté, de justesse dans nos actions, de non violence, j’ai cru irrémédiablement que les enseignants et pratiquants de yoga se devaient de suivre ces principes moraux quoi qu’il arrive. Le yoga nous enseigne par exemple ; Satya : la vérité, l’honnêteté. Ahimsa : la non violence. Aparigraha : l’absence d’avidité. Et 7 autres principes encore. (Je reviendrai sur ces 10 principes dans un autre article) Comment enseigner ces valeurs si certains de nos comportements sont profondément à l’opposé de celles-ci ? L’être humain est perfectible, heureusement, et chacun de nous doit traverser cette vie avec nos qualités et nos défauts, et en essayant sans cesse de s’améliorer. Dans mon cœur d’idéaliste qui ne demande que l’équilibre et la justice, il y a pourtant certaines choses qui ne peuvent pas être acceptables et que nous ne devrions jamais tolérer comme l’injustice, le racisme, la manipulation, la méchanceté, la tromperie. Et encore plus quand on prétend enseigner le yoga, c’est le devoir d’intégrité de l’enseignant envers ses élèves et surtout envers soi-même, du moins c’est comme cela que je conçois les choses.

Je pense qu’il y a une raison à toute chose, une cause a tout comportement et que certaines personnes ou situations sont là pour nous faire grandir. Si le chemin de l’autre diffère du mien, je dois l’accepter et cela n’implique pas pour autant que son chemin soit moins bien que le mien. Toutes les vibrations ne peuvent pas toujours être en harmonie et ne pas/plus partager les mêmes intérêts et les mêmes valeurs avec quelqu’un est, enfin de compte, quelque chose de normal. L’importance est néanmoins de savoir ce qui est bon et juste pour nous. Si quelque chose ne nous convient pas il faut apprendre à couper les liens plutôt que de rester dans une situation, qui à terme, pourrait émotionnellement nous faire du mal.

 

La spiritualité c’est la simplicité au quotidien

 

Quelqu’un un jour a dit, la spiritualité c’est la simplicité au quotidien. Et j’aime garder cette image en tête maintenant quand je pense au yoga. Essayer de devenir quelqu’un de meilleur ne nous demande pas de rester assis pendant 1 h sur un tapis à méditer ou à suivre des stages intensifs. Bien sûr avoir de bons outils nous aide, mais je suis persuadée maintenant que c’est dans la vie de tous les jours qu’on peut vivre au mieux le yoga. Dans nos relations avec nos proches, créer un lien véritable, essayer de comprendre ce que veut et ressent l’autre. Quand les situations deviennent dures, quand les relations s’enveniment, c’est à ce moment là qu’il faut sortir sa carte « spiritualité ». En essayant au maximum de nous défaire de notre ego, en se montant tel que l’on est. En ôtant les masques. En faisant ce qui est bon pour nous et aucune passion n’est supérieure à une autre. Pratiquer des asanas (postures de yoga), lire, jardiner, faire du sport, voyager, aller au cinéma, passer du temps avec ses amis et sa famille, cuisiner, prier, faire de la musique, tout ce qui peut nous rendre heureux participe forcément à notre développement personnel. Les grands termes de compassion, de spiritualité, d’éveil de conscience, ne servent à rien sur papier mais ne demandent qu’à être appliqués dans la vie car sinon à quoi bon ?

« Le bonheur c’est lorsque ce que tu penses, ce que tu dis et ce que tu fais sont en harmonie. » 

Cette citation de Gandhi, en tête de mon blog, est pour moi la définition parfaite de comment je veux appréhender le yoga et de comment j’essaye au mieux de vivre chaque jour. Je sais que je n’arrive pas à me sentir épanouie si cet équilibre n’est pas présent. Bien sûr on fait toujours du mieux qu’on peut, et des fois nos grands idéaux ont du mal à prendre concrètement place dans notre quotidien. Mais comme disait George Steiner ;

« si l’on est pas saisi dans sa jeunesse par un espoir, fût-il illusoire, que reste-t-il ? Rien. »

J’ai appris que rester aligné avec ce que l’on considère comme juste est une des choses les plus difficiles à faire quotidiennement. Qu’il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous et que nous ne devons jamais l’oublier, peu importe si l’autre ne veut vous montrer qu’un seul des côtés. La puissance de nos pensées est incomparable et réussir à se défaire de pensées négatives demande de l’entraînement, du temps et surtout, du courage. J’ai appris que tout peut changer en un instant. L’impermanence des choses est partout et c’est normal d’avoir du mal à l’accepter. Ne pas refouler nos émotions, vivre pleinement ce que nous devons vivre. Toujours se faire confiance et croire en nos décisions si nous savons qu’elles sont justes pour nous et ne jamais laisser quelqu’un nous faire douter du contraire. Accepter ces moments de grandes joies et ces peines qui semblent interminables. Ne pas changer qui l’on est car on veut plaire à quelqu’un et lui ressembler. Essayer du mieux que nous pouvons d’aimer et d’accepter l’autre sans pour autant se renier soi même. Apprécier chaque moment de joie et se rendre compte de la chance que nous avons. Ne jamais oublier de dire  “je t’aime”  à tous ceux que nous aimons et le répéter inlassablement. Encore et encore.

 

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire et à partager vos expériences.
Je serai ravie de vous lire. Merci à vous d’être là,
Marie
Partagez cet article


16 commentaires pour “Le yoga et moi”

  • Un grand bravo pour cette article, il est limpide, on ressent cette alignement en toi au sujet de l’intégrité à travers le récit. C’est une belle qualité. Etre authentique c’est aussi dire les choses telles que👍. la tromperie et la manipulation peuvent être prégnante chez certaines personnes , et comme tu dit, savoir prendre du recul! analyser la situation et ‘évaluer’ les gens pour éviter de se faire phagocyter . Je te souhaite que de belles choses pour l’avenir.

    • Merci pour ton message Alvin, ça me touche beaucoup ! J’espère que tout va bien pour toi 🙂 Et merci d’avoir pris le temps de me lire.

  • Félicitations ma petite Marie pour cette merveilleuse naissance ou plutôt renaissance… renaissance à toi même grâce au Yoga et à la mise en pratique des Yamas et Niyamas, outils précieux qui t’ont permis d’aller au bout de toi même avec toute l’intégrité, la bienve Et l’Amour qui te caractérisent 💝💝💝
    Un proverbe Tibétain dit: « Suis ton cœur pour que ton visage rayonne durant le temps de ta vie » et je pense que tu es là p’us belle illustration de ces quelques mots si profonds. Bravo à toi pour ce beau chemin de lumière 🙏🌟💫

    • Merci ma Claudine pour ta gentillesse et surtout pour me soutenir depuis tout ce temps 💕✨ Je suis vraiment heureuse de partager tout ça avec toi 🙌🏻

  • Coucou ma douce , c’est la première fois que je laisse un commentaire sur un blog ! Mais ça en vaut la peine. Tout d’abord, je voulais te féliciter d’avoir franchi le pas et puis, t’ecrire que ce tout premier article est très intéressant ! Cela a été très agréable de le parcourir, comme une belle ballade matinale au gré du vent.
    Je t’embrasse. Cassandre. (Le petit renard d’IG)

  • Chère Marie
    Je te souhaite de rayonner ta belle lumière et d’eclairer le monde par l’esprit du yoga tel que tu le vis grâce à ta une plume qui constitue un exceptionnel messager des valeurs de ton coeur.
    Bonne route nouvelle et excitante !
    Namaste
    Delphine

  • J’adore vraiment ta facon d’ecrire, de dire ces choses profondes avec tant de simplicité, de douceur et de bienveillance… Tu nous fais prendre conscience de beaucoup de choses… merci pour tout cela et surtout merci d’etre Toi!
    Je t’aime p’tite Soeur 💖

Laisser un commentaire